Loading Likes...

La façade de la Basilique de Saint-Denis

Le premier édifice de cette basilique – ancienne abbaye et nécropole royale – est consacré par Charlemagne en 775 sur la sépulture de Saint-Denis. D’abord église abbatiale, elle devient officiellement cathédrale en 1966 quand le diocèse de Seine-Saint-Denis est créé.

La nouvelle architecture prestigieuse développée par l’abbé Suger dès le XIè siècle, est un reflet du royaume capétien en pleine expansion. Le nouvel art gothique apparaît comme une synthèse d’expériences techniques européennes et repose sur une nouvelle conception théologique de la lumière. L’abbé Suger décide de donner à la basilique de Saint-Denis une nouvelle façade (1135-1140) dite harmonique, plus haute que la précédente. La tour Nord a été arasée en 1847 par Viollet-le-Duc suite à sa destruction par la foudre.


Théologie de la lumière

L’abbé Suger réalise le chevet entre 1140 et 1144. Il découvre les écrits de Denys l’aréopagite, un théologien selon lequel Dieu est lumière et la religion chrétienne fondée sur cette révélation. Le nouveau style de la basilique de Saint-Denis doit rendre sensible aux fidèles cette conception dès leur entrée dans l’édifice : il devient nécessaire d’y faire entrer un maximum de lumière. Le chevet manifeste cette conception théologique de la lumière.

Les autres parties de l’église actuelle sont édifiées au temps de Saint Louis de 1230 à 1280, et témoignent de l’apogée de l’art gothique.

Sources : passerelles.bnf.fr | saint-denis-basilique.fr

Next Post

Previous Post

Laisser un commentaire

Copyright © 2019 Pierre Belenfant         Galerie   |   A propos   |   Mentions légales